Trouver un emploi relève souvent d’un travail de longue haleine qu’on peut incontestablement comparer à un parcours du combattant.

Des trentaines de CV et lettres de motivations envoyés pour parfois aucun retour, un marché saturé grandissant, des offres dans certains secteur inexistantes… la crise de la Covid-19 ne facilite en rien la situation.

En effet, pour le marché de l’emploi, 2021 ne démarre pas sous de bons auspices. Sur Leboncoin qui est devenu un acteur phare du marché de l’emploi, les offres d’emploi publiées en janvier ont reculé de 5% en moins d’un an.

Le tourisme, l’hôtellerie-restauration, le secteur de la banque et des assurances, ainsi que les filières du textile et même du luxe sont les secteurs les plus touchés. Les secteurs qui semblent survivre à la crise sont ceux des services à la personne, et bien-sûr la santé, qui elle augmente de 84% en terme d’embauches.

Mais alors, comment se porte réellement le marché de l’emploi en France ? Quelle attitude adopter face aux recruteurs? Existe-il des aides ?

T1 : 1/3 des recruteurs envisagent de créer de nouveaux postes

C’est la bonne nouvelle du jour ! Une étude réalisée pour Monster par l’Institut Dynata, publiée le 15 février, auprès de 404 professionnels du recrutement montre que 28% envisagent de créer de nouveaux postes, 54% prévoient des embauches sur des postes existants, et 90% se disent confiants pour trouver le bon candidat en 2021.
Et c’est notamment dans le Digital et dans les Technologies de l’Information que un recruteur sur deux envisagerait une création de postes.

T1 : L’attitude à adopter pour séduire les recruteurs

La période de Covid-19 est morose pour tout le monde, y compris les recruteurs. Rester positif pendant l’entretien et montrer votre grande capacité d’adaptation est primordial, plus que jamais.

Voici quelques conseils de nos amis RH :

  1. Montrer votre envie d’accompagner la croissance dans l’entreprise : vous avez été comme tout le monde touché par la situation mais vous allez de l’avant et vous êtes capable de trouver une solution à toutes les situations, et même d’activer les transformations. C’est le moment de parler de vos réussites passées, des projets que vous avez mené avant et même pendant le confinement…
  2. Valoriser les formations effectuées volontairement pendant le confinement : vous avez profité de la baisse d’activité pour vous former, acquérir de nouvelles compétences ou performer celles qui vous posaient problème…
  3. Démontrer que vous maitrisez le télétravail et notamment son organisation : l’autonomie va être encore plus recherchée et vous devez prouver que le télétravail vous permet de mieux vous organiser, de gagner du temps sur vos trajets et ainsi accroître votre productivité…
  4. Faites preuve de souplesse et de mobilité : nous avons tous tendance à avoir des exigences en terme d’emplois, et c’est normal, mais revoir vos préjugés, vos exigences salariales et votre secteur géographique lorsque cela est possible bien-sûr peut vous offrir de nouvelles et belles perspectives. Si vous recherchez un CDI et que l’offre de vos rêves se trouve être un CDD, ne soyez pas trop regardant sur le contrat proposé, vous pourrez toujours revoir vos exigences quand la crise du Covid-19 ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

T1 : Les aides de l’état pour soutenir les jeunes

Depuis le 23 juillet 2020, le plan « 1 jeune, 1 solution » a été lancé par l’état, afin d’accompagner les jeunes face à la crise et leur offrir une solution adaptée.

Parmi le dispositif, se dégagent trois axes :

  1. Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle en versant notamment des compensations de charges aux entreprises recrutant entre autre des alternants, des jeunes de moins de 26 ans entre août 2020 et mars 2021, en mettant en place des missions de service civique,
  2. Orienter et former les jeunes vers les métiers d’avenir en leur proposant des formations qualifiantes, des parcours personnalisés,
  3. Accompagner les jeunes éloignés de l’emploi en construisant près de 300 000 parcours d’insertion sur mesure en renforçant les Contrats Initiatives Emploi (CIE), Parcours Emploi Compétences (PEC), parcours SESAME, Accompagnement Intensif Jeunes (AIJ)

Pour vous renseigner, rendez-vous sur planderelance.gouv.fr

T1 : Le fonds de solidarité pour les travailleurs indépendants et entreprises

Mis en place lors du premier confinement, le fonds de solidarité a été reconduit, avec de nouveaux acteurs qui rentrent en jeu.

Peuvent désormais bénéficier de ces aides :

Malgré ce contexte social et économique très délicat, continuez à postuler, réajustez votre recherche, réseautez et persévérez ! Tout vient à point à qui sait attendre…. et s’arme de patience !

Et si vous êtes actuellement à la recherche d’un emploi, n’hésitez pas à déposer votre CV sur http://www.1001interims.com/ … de belles surprises vous attendent peut-être !

Vidéo LMJ Conseil – Trouver un job rapidement :